Le grand Canyon : de l’immensité et de l’infini

vue générale du Grand Canyon

Step Aside a fait grand un pas de côté vers l’Ouest Américain. Nous vous partageons ici notre rencontre avec le Grand Canyon. Devant ce paysage époustouflant, laissons-nous inspirer par les notions d’immensité et d’infini…

Au Grand Canyon, rencontre avec l’immensité

Au détour d’une route, l’espace d’un instant dérobé entre deux sous-bois, notre regard a rencontré le Grand Canyon… L’immensité qui s’est ouverte ainsi  d’un seul coup devant nos yeux nous a laissés ébahis. Notre réaction a été un grand “whaou…” simultané, suivi de l’impatience de se garer et de rejoindre un point de vue pour jouir à nouveau de cette beauté qui échappe aux mots..
Toute la soirée, et la journée du lendemain, nous avons eu la chance de nous balader le long de ses rives, de nous arrêter longuement pour admirer les temples sacrés construits par la nature sur les plus hauts sommets, suivre du doigt les méandres du Colorado qui serpentent dans les entrailles les plus profondes des roches colorées, et même assister à la descente aux lumières changeantes de l’astre du jour, jusqu’à sa disparition complète derrière les colosses de pierre aux teintes ocres.
Comme hypnotisés par la profondeur du paysage, nous ressentions l’envie étrange d’ouvrir nos ailes et de nous élancer au-dessus du vide, une sorte de jalousie rêveuse envers les rapaces qui expérimentent pleinement une liberté en trois dimensions dans l’un des plus beaux espaces fabriqués par la nature.
Un paysage à la solidité du roc dont rien ne semble pouvoir troubler l’impassibilité. Infini, stabilité.

Le grand Canyon : un témoin de grandeur et de solidité

La première impression qui vient devant le Grand Canyon est celle de majesté. On se sent tout petit devant cette œuvre d’art gigantesque aussi bien par sa splendeur, sa taille, sa profondeur que par son âge, qui se compte, non pas en millions d’années, mais en milliards d’années. Une échelle naturelle qui dépasse l’entendement humain.
Un véritable témoin du temps, dont la naissance précède l’apparition des homo sapiens et de la plupart des espèces actuelles.

La succession et la variété des strates colorées des flancs montagneux sont un livre à ciel ouvert des marques du temps, chaque époque géologique y a laissé son empreinte : périodes de sécheresse, arrivée de la mer, puis retrait de celle-ci, changements de végétation, climats différents…
Le long de la falaise, un Time Trail (chemin du temps) plonge les promeneurs curieux dans la traversée des trois derniers milliards d’années. Au fil du parcours, la diversité des roches exposées sont la preuve de chaque influence subie par ce paysage pour en arriver aux formes et aux couleurs qu’il nous est offert de contempler aujourd’hui.
Le Grand Canyon est un témoin majestueux des changements qui ont marqué notre planète depuis sa création. En effet, l’irrégularité des lignes nous révèle à quel point le sol terrestre peut être secoué et remodelé par des événements sismiques. La composition des minéraux et les fossiles qu’ils contiennent nous enseignent sur la succession d’espèces animales et végétales. On se rend compte que même les roches les plus solides sont sculptées par les vents et s’avouent vaincues par le passage de l’eau : l’océan fait crouler des pans de montagnes et la rivière semble s’être tranché aisément un chemin dans la pierre sur des centaines de mètres de profondeur…

Tout obéit à la loi de l’éphémère

Ainsi, si la première impression est celle d’un paysage figé dans l’infini, même le Grand Canyon n’échappe pas à la loi naturelle de l’éternelle métamorphose.
A grand échelle bien sûr, comme on vient de le voir avec le climat, les changements géologiques. Mais aussi à l’échelle humaine : au fil des ans les falaises s’usent et la végétation grandit, au fil des saisons la météo change, au fil de la journée la lumière s’exprime en nuances différentes, au fil de la balade les points de vue changent, au fil des instants la flore et la faune participent au spectacle par le passage furtif d’écureuils et le chant des oiseaux.
Même, et surtout ici, il est impossible de vivre deux fois le même instant. Preuve de ce mouvement incessant, l’impossibilité de prendre deux fois la même photo : le Grand Canyon, cet immobile géant de pierre est un spectacle vivant en perpétuelle évolution. La Nature propose sans cesse un nouveau tableau aussi inédit et splendide que le précédent.Et c’est cette loi de la vie, faite de micro-changements, qui sculpte au fil des millénaires et des millions d’années les paysages les plus grandioses pour l’enchantement de nos sens.
Le sentiment d’infini devant le Grand Canyon va de paire avec le rappel que tout est éphémère puisque lui aussi finira un jour par disparaître pour laisser place à d’autres merveilles. Infini et éphémère, solidité et fragilité, sont les deux faces d’une même médaille, celle du changement permanent, c’est l’une des grandes lois de la vie auxquelles ni l’homme ni la nature ne peuvent échapper. Devant le Grand Canyon, ce jour là, nous ne pouvions que le reconnaître et être remplis de gratitude envers ce mécanisme à l’origine de splendeurs qui nous dépassent.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
Imprimer

Suis nos actualités

Inscris-toi à notre newsletter et ne rate aucun de nos articles inspirants. Nous aussi nous détestons le spam, nous prendrons bien soin de ton adresse E-mail.

Partage tes expériences

Si tu es vraiment motivé pour devenir créateur de ta vie, viens participer au Club Step Aside sur notre groupe Facebook exclusif !
Plus on est de fous, plus on crée !

Contacte-nous

Il y a deux êtres humains derrière cet article. N'hésite pas à nous laisser un petit (ou un long) message si tu as des questions ou des commentaires.

Ceci pourrait aussi t'intéresser

Développement personnel et créativité ?

Step Aside vous propose d’explorer le développement personnel via la créativité. Nous vous donnons des idées pour créer vos propres outils d’évolution avec joie et bonne humeur. Mais soyons clair : il ne s’agit pas ici de devenir meilleur mais de devenir davantage…soi -même

Lire la suite »

L’OMS encourage les activités artistiques

C’est officiel : l’art est bon pour la santé ! et c’est l’OMS qui le dit ! En effet, Le 11 novembre 2019, le bureau régional de l’OMS pour l’Europe a publié ses conclusions sur les bénéfices des arts pour la santé. Pour ceux qui les pratiquent, les bienfaits des activités artistiques et créatives étaient une évidence, mais la reconnaissance de l’OMS vient apporter de l’eau à leur moulin.

Lire la suite »