La Nature, première créatrice

Parler de la beauté de la Nature, cela peut ressembler à un cliché romantique, à tel point qu’on en oublie que l’on fait partie intégrante d’une œuvre d’art en perpétuelle transformation !

En effet, si on la regarde avec un peu d’honnêteté et d’humilité, force est de constater la splendeur et la finesse de son expression, mais pas seulement : à l’opposé des fleurs des champs et des petits papillons, elle porte également en elle la puissance à la fois destructrice et créatrice des supernovas et des volcans. Avons-nous vraiment conscience de l’immensité de son potentiel auto-créatif ?

La création de l'Univers

Tout serait parti du néant, d’un rien, une étincelle et paf : le BIG BANG ! C’est en tout cas l’instant le plus lointain de  notre univers que peut modéliser la science actuelle. Car on ignore ce qu’il y avait avant, et même s’il y avait “un Avant”.  Les Frères Bogdanov, dans leurs livres, proposent une théorie selon laquelle l’Univers n’aurait auparavant été qu’informations, puis, d’un coup, avec la naissance du temps, il serait devenu matière en expansion

Dans tous les cas, ce que l’on sait, c’est que, depuis le franchissement du mur de Planck, la croissance de notre univers ne s’arrête plus : les atomes s’assemblent créant les molécules, les étoiles, les galaxies, les planètes, dont la Terre… Ensuite viennent les êtres vivants : unicellulaires d’abord, puis multicellulaires, bactéries, poissons, dinosaures, mammifères, insectes, plantes, arbres et fleurs… et puis même l’homme et ses mécanismes complexes et ultra-précis (reproduction de l’ADN, systèmes nerveux, immunitaire et hormonal…). Le tout dans une diversité incroyable et qui ne cesse d’évoluer !

La créativité sans limites de la nature

La créativité de la nature échappe à la compréhension humaine. On a bien essayé, avec nos petits cerveaux, de tout répertorier, analyser, catégoriser, mais c’est un travail sans fin. Chaque jour, de nouvelles espèces sont découvertes que ce soit dans des contrées inexplorées ou tout près de nous, dans le microcosme. Même dans les zones les moins hospitalières, comme les abysses de l’océan, sans lumière, à des températures extrêmes a priori incompatibles avec la vie, on découvre avec surprise des êtres vivants !

De plus, cette diversité est en évolution constante. Chaque espèce fait preuve d’une créativité qui défie l’entendement pour s’adapter, parfois en un temps record, à l’évolution de son écosystème. Dans le film “Il était une forêt“de Luc Jacquet, on découvre avec émerveillement comment chaque espèce développe de nouveaux atouts pour contrer l’apparition d’une menace dans son environnement.

La puissance créative de l'Univers

Et l’on ne parle ici que de notre petite planète Terre. Imaginons le potentiel qui se cache dans les milliards de galaxies qui nous entourent ? Jim Green, Directeur de la division des sciences planétaires de la NASA, nous annonce bientôt des découvertes de vie extraterrestre, en premier lieu sur Mars. De quoi remettre en question toute notre perception du monde…

Et lorsque l’on aborde les théories sur les univers parallèles, les trous noirs et les trous de vers, des plus farfelues aux plus sérieuses, on attrape le vertige : y-aurait-il d’autres univers que le nôtre ? Sera-t-il possible un jour de voyager dans l’espace temps ?

La Vie aurait donc un potentiel infini de surprises, d’émerveillement et d’inspiration : quand on voit la splendeur de certaines créations, des plus grandioses comme un ciel étoilé, un volcan en éruption, aux plus modestes comme une toile d’araignée, un flocon de neige, un photon, en passant par la poésie d’un cerisier en fleurs ou les sauts gracieux d’un dauphin … on ne peut que s’incliner devant elle !

Alors choisissons-nous d’utiliser notre créativité humaine pour contrer la nature et la plier à notre volonté? Ou préférons-nous booster notre capacité de création en nous accordant au courant naturel de la vie ?

Pour en savoir plus :  
– La théorie du big bang
– Livres de Igor et Grichka Bogdanov: “La Pensée de Dieu” et “Le Visage de Dieu”
– Film de Luc Jacquet : Il était une forêt-2013
– Interview de Jim Green, du 28/09/19 : article original du Telegraph (en anglais) ou article en français
Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
Imprimer

Suis nos actualités

Inscris-toi à notre newsletter et ne rate aucun de nos articles inspirants. Nous aussi nous détestons le spam, nous prendrons bien soin de ton adresse E-mail.

Partage tes expériences

Si tu es vraiment motivé pour devenir créateur de ta vie, viens participer au Club Step Aside sur notre groupe Facebook exclusif !
Plus on est de fous, plus on crée !

Contacte-nous

Il y a deux êtres humains derrière cet article. N'hésite pas à nous laisser un petit (ou un long) message si tu as des questions ou des commentaires.

Ceci pourrait aussi t'intéresser

Confinement, l’opportunité de se recentrer sur les priorités !

Un petit virus a décidé de se répandre parmi nous, société humaine hautement évoluée, et c’est la panique : tout le monde est confiné chez soi, les yeux rivés sur le petit écran recevant chaque nouvelle information comme un coup de poignard d’angoisse. L’avenir proche semble d’un coup incertain… Nous avons bien sûr une pensée pour les malades, leurs familles et tous les professionnels qui restent sur le terrain pour permettre à la société de continuer a minima, et particulièrement pour les soignants. Malgré tout, essayons quand même de prendre un peu de recul : et si ce bouleversement forcé nous forçait à changer radicalement notre vision des choses et à créer de nouvelles façons de vivre ?

Lire la suite »

Et si l’expérience dépendait de l’observateur ?

La perception de notre environnement, de notre vie passe à travers les filtres de nos sens, de nos croyances, de nos conditionnements, de nos émotions, de nos souvenirs. L’expérience que tu as de la réalité dépend du regard que tu portes sur le monde qui t’entoure. Alors, comment construis-tu ta vision du monde ?

Lire la suite »